Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 20:37

Lors de la dernière consultation à Paris, j’ai été un peu surpris : la secrétaire s’occupant des consultations m’a dit que je devais passer au bureau des entrées après la consultation. J’ai été surpris car la dernière fois (en aout) je n’avais eu à faire aucune démarche administrative. Je suis donc passé au bureau des entrées. C’est pas super compliqué, vu l’heure il n’y avait pas beaucoup d’attente et ça a tout juste pris 5 ou 10 minutes au total mais bon, j’ai quand même cherché à comprendre le pourquoi de la chose et j’en suis arrivé à la conclusion suivante :

-            Il fallait le faire cette fois-ci et pas la fois précédente car c’est une nouvelle année calendaire. Apparemment les droits sont définis pour une année et donc il faut mettre à jour leur système informatique pour chaque premier acte de l’année.

-            Le seul but de l’opération c’est que leur système informatique puisse lire ma carte vitale pour connaître mes droits.

 

C’est pas comme si on était au 21ème siècle et qu’il y avait quelque chose qui s’appel les réseaux informatiques dont le but et la transmission d’information entre ordinateurs… non ! Le tout a un petit goût de retour dans le passé genre les années 90 (il y a 20 ans quand même !) avant que les communications entre ordinateurs ne deviennent la norme.

 

D’ailleurs ce qui est le plus drôle c’est que votre carte vitale n’est pas forcément à jour, dans ce cas l’employé vous demande d’aller la mettre à jour à l’aide d’une petite machine mise à disposition un peu plus loin qui visiblement a, elle, la possibilité de communiquer avec les serveurs de la sécu et de vérifier vos droits ! Pourquoi donc les ordinateurs de l’hôpital (et des autres professionnels de santé) ne peuvent-ils pas se connecter directement aux ordinateurs de la sécu pour la vérification de votre couverture ? Mystères de l’administration !

 

Donc tous les hôpitaux (et clinique) de France emploient des personnes à plein temps uniquement pour cette seule opération de mise à jour d’un système informatique… qui pourrait très largement être automatisé pourvu simplement qu’on mette en place un protocole de communication entre systèmes informatiques.

 

Les lecteurs les plus au fait de notre système de protection sociale objecteront probablement qu’il y a la question des mutuelles qui, lorsque l’on n’est pas à 100%, payent une partie des coûts. Et alors ? Un système très simple et efficace serait que la sécu centralise au niveau de son système pour chaque assuré la mutuelle qui le couvre et les taux de couverture (en gros le contenu des cartes de mutuelle). Ce n’est clairement pas très compliqué et c’est des volumes de données très limités. Le gain de productivité serait très substantiel et cela simplifierait grandement les choses pour tout le monde.

 

La deuxième question que l’on peut se poser est pourquoi cliniques et hôpitaux ne mettent pas à disposition des bornes de libres services pour que les usagers puissent effectuer ces démarches simples (celle-ci et l’édition du bon de situation en sortie d’hospitalisation par exemple) eux-même ? Certes, ils ne pourraient pas tous faire toutes les démarches mais avec un système très ergonomique et renvoyant sur un employé en cas de problème ou de doute, je pense qu’au moins 80% des usagés pourraient se débrouiller tout seuls, ce qui leur éviterait une attente parfois non négligeable. Il faudra toujours un employé pour gérer les exceptions et cas difficile ainsi que les personnes qui ne sont pas autonomes mais il y a tout de même là un beau potentiel de gains de productivité pas très difficile à mettre en place.

 

Mais visiblement les nouvelles technologies (enfin plus si nouvelles que ça), c’est vraiment pas le fort des administrations de la santé !

Partager cet article

Repost 0
Published by xstoffr - dans sécu
commenter cet article

commentaires