Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 22:27

Aujourd’hui, nouveau rendez-vous avec LE professeur Lyonnais de pneumologie spécialiste de la sarcoïdose – le même qu’au mois d’aout.

 

Cette fois-ci pour éviter d’être complètement confus comme lors de notre dernier rendez-vous (voir ici pour ceux qui ont loupé les épisodes précédents) je me suis rendu sur Lyon la veille - heureusement que de la famille peut m’héberger sur place. Bon ça a été un peu galère pour le train vu que les grèves touchent spécifiquement les TER du sud-est et tout particulièrement le train que je visais qui était purement et simplement supprimé ! Du coup changement de gare (le suivant ne desservait pas ma gare) et attente pour un train qui arrive… complètement plein ! Petit moment de confusion au moment d’entrer dans le train… Il y a des personnes debout et certains qui descendent. Du coup je ne réalise pas bien, je suis confus et fatigué et ne m’aperçoit pas qu’il reste une ou deux place. Je me pose sur les marches qui commandent la plupart des places assises pour être sur d’être au moins assis et être bien placé si quelqu’un descend à l’arrêt suivant et n’ai pas le courage d’aller vérifier s’il en reste une encombré que je suis d’une valise... Juste avant la gare suivante deux ados vont au toilettes et je crois qu’elles vont descendre. Du coup je vais pour prendre leur place et trouve la dernière place libre, ouf, ça va un peu mieux ! Il va peut-être falloir que je me renseigne si je peux avoir une carte de priorité pour les transports car une heure et demi sur les marches ça aurait été dur et je ne me voyais pas aller demander une place sans justificatif vu l’absence de symptômes visibles. Du coup avec en plus le scanner le matin (et l’injection d’iode qui ne doit pas aider) je suis quand même très fatigué en arrivant et bien content que la famille m’attende sur le quai.

 

Après une bonne nuit de sommeil, ça va beaucoup mieux et je suis à peu près en forme pour le rendez-vous chez le pneumologue même si j’ai encore un peu d’acouphène et un léger mal de tête.

 

Son bureau est un peu moins grand que dans mon souvenir, mais la vue toujours aussi impressionnante ! Par contre le radiateur fait un bruit horrible pendant toute la durée de la consultation et ça c’est beaucoup moins classe ! Comme la fois précédente, il est très directif sur la conduite de l’entretient, me laisse à peine parler et coupe toute explication qui menace de se prolonger. Comme la fois précédente il se focalise sur les examens pulmonaires (le scanner normal) et les symptômes neuropsychiques qu’il semble prendre un malin plaisir à qualifier de neuropsychologiques, ne posant aucune question et ne laissant aucune place à une éventuelle discussion sur d’autres symptômes qui du coup ne sont pas mentionnés (foie, système nerveux périphérique, orl, cutanés) ou à peine évoqués (douleurs articulaires, fatigue, malaises systématique à l’effort – qu’il disqualifie en les qualifiant de vagaux). Il est tellement directif que j’ai beaucoup de mal à lui donner le courrier de l’interniste (qu’il parcours très rapidement) et lui expliquer un minimum la situation.

 

Malgré mes arguments étayés contre l’hypothèse d’une dépression, il indique que pour lui les symptômes neuropsychiques ne sont pas liés à la sarcoïdose mais me renvoi tout de même chez un neurologue spécialiste en dictant pour sa secrétaire un courrier donnant son avis sur la question. Il dicte également un courrier pour l’interniste dont il interverti nom et prénom alors qu’il prétendait la connaître...

 

J’obtiens enfin que le rendez-vous chez le neurologue soit pris par sa secrétaire qui oh miracle m’en obtient un pour la semaine suivante alors que quand on essayait d’en avoir directement il fallait compter six mois de délai ! J’ai décidément beaucoup de chance avec les « désistements » !

 

Bref consultation très désagréable où on a l’impression d’être traité de menteur (quel intérêt aurais-je à mentir ?) et qui confirme définitivement que les pneumologues ne semblent pas les mieux placés pour traiter ma sarcoïdose atypique. Je crois que pour les épisodes suivants de ma série sur les professeurs je vais définitivement changer de casting ! C’est finalement pas si étonnant que ça qu’il n’y ai que quinze jours de délai pour obtenir un rendez-vous avec celui-ci.

 

Ah, au fait, j’ai encore dû faire un chèque à trois chiffres… Heureusement que j’ai une bonne mutuelle.

 

Pour le retour en train, les deux trains que j’aurai pu prendre quand je suis arrivé à la gare étaient annulés et il a encore fallu que je change de gare mais finalement le troisième n’était pas trop plein et le retour s’est bien passé !

Partager cet article

Repost 0
Published by xstoffr - dans Sarcoïdose
commenter cet article

commentaires